Theater international 3

Theater international 3
  • Éditeur∙e∙s : Nathalie Block, Dieter Heimböckel
  • Auteur∙e∙s : Ian De Toffoli, Anja Quickert
  • Collection : Theater international
  • Langue : allemand
  • ISBN : 978-99959-938-9-4
  • Format : 110 × 187 mm
  • Pages : 72
  • Prix : 8,00 €
  • Sortie : septembre 2018

Ce troisième volume de la série de conférences « Theater international » est issu, comme les deux précédents, du projet de recherche « Processus d’internationalisation dans le théâtre contemporain » mené à l’Université du Luxembourg. Le point de départ du projet et de la série de conférences était l’observation d’un processus d’internationalisation qui se reflète à la fois dans le théâtre en tant que lieu de mise en scène artistique et en tant qu’institution sociale et socio-économique. Dans cette série, ces développements et ces tendances sont mis en lumière, remis en question et discutés sous les angles les plus divers par des spécialistes et des praticiens du théâtre. La divergence et le frottement des approches et des positions se sont notamment révélés fructueux – dans ce volume également, elles ne pourraient guère être plus éloignées les unes des autres et pourtant, on trouve des superpositions et des salles de résonance communes.

La critique de théâtre et experte en festivals Anja Quickert observe, lors de ses « voyages théâtraux » à travers l’Europe, la scène du théâtre indépendant et ses structures de travail basées sur des projets. Elle constate non seulement que les structures et les programmations des institutions théâtrales ont fondamentalement changé, mais aussi que celles-ci exercent une « influence importante sur les artistes – leur conception d’eux-mêmes, le choix des matières, la composition des groupes de travail, les méthodes de travail ».

Dans sa contribution, l’auteur de théâtre et chercheur Ian De Toffoli prend le contre-pied de cette approche en étudiant la métamorphose que subit le texte théâtral lorsqu’il se transforme en mise en scène. Mais ces observations s’inscrivent également dans le sillage de l’internationalisation, car cette fois-ci c’est le texte qui « voyage », dans la mesure où De Toffoli observe la charge multilingue (entre autres par le biais de surtitres) que le texte subit lorsqu’il est représenté dans d’autres espaces linguistiques et culturels. « Theater international » continuera dans ce contexte à jouer un rôle important de sismographe pour l’évolution internationale du théâtre, mais aussi pour de tels processus sociaux et socioculturels auxquels il réagit esthétiquement.